La Martinique accueille les œuvres de graveurs des Amériques

 Terre d’accueil rayonnante dans les Amériques, la Martinique ne brille pas seulement dans le domaine des arts plastiques par son impressionnante collection de grands artistes, elle attire également des artistes étrangers conscients que notre île se positionne peu à peu comme l’un des lieux d’exposition incontournables dans les Caraïbes.

Cette fois, c’est la galerie Odis’7 du Marin (bassin Tortue de la Marina) qui accueille du 4 avril au 11 mai les œuvres de cinq grands graveurs contemporains en provenance du Mexique, du Venezuela et du Brésil (vernissage ouvert au public le mercredi 2 avril à 19h). 

« Traces, gravure contemporaine des Amériques » est une occasion rare de découvrir à la fois un art peu connu, la gravure, dans son extraordinaire dimension créative contemporaine, mais aussi cinq artistes reconnus dans leurs pays (Mayra de los Santos et Juan Bautista du Mexique, Dio Viana du Brésil, Nerio Quintero et Elbia Polanca du Venezuela) qui illustrent, chacun à leur manière,  la profusion graphique d’un continent si proche de nous.

« En arrivant en Martinique, j’ai été frappée par l’analogie qui existe entre le concept de trace qui exprime a la fois ce sentier qui s’enfonce dans la forêt, la marque et la cicatrice laissées par l’histoire, et le geste que nous, les graveurs, répétons tous les jours sur nos plaques de bois ou de cuivre, nous déclare Elbia Polanca, la vénézuélienne de Maracaibo, qui est à l’origine de ce projet. C’est aussi une exposition pour comprendre comment la gravure, cet art aussi vieux que le monde, se renouvelle et devient, à l’heure de l’informatique et du tout virtuel, un média atemporel qui redonne tout son sens à la matière ».

Une exposition à voir qui s’inscrit sans aucun doute dans le cadre des événements artistiques internationaux récents auxquels nous avons eu la chance d’assister en Martinique, un signe encourageant dont le public doit absolument profiter.
Artistes participants

Dio Viana (Brésil), Mayra de los Santos, Juan Bautista (Mexique), Nerio Quintero, Elbia Polanca (Venezuela)


« TRACES, gravure contemporaine des Amériques »

Les graveurs et lithographes impriment depuis la nuit de temps leur empreinte créatrice dans le bois, la pierre ou le cuivre, et c’est leur trace en relief que nous admirons aujourd’hui, parfois dupliquée à l’envie sur du papier ou du parchemin. 

Mais n’oublions-nous pas un peu trop vite la réflexion qui entourait le geste primitif quand il creusait ou repoussait dans la matière l’essence de son esthétique ?

À l’heure du tout numérique et des traces virtuelles du pixel, l’art de la duplication manuelle semble avoir perdu sa raison d’être, pourtant « à force de sacrifier l'essentiel pour l'urgence, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » disait Edgar Morin. Mais grâce à cette belle exposition, le geste lent du graveur peut de nouveau s’imposer à nous, contemporain, puissant, subversif et drôle. 

Au Brésil, au Venezuela, au Mexique, ils sont encore nombreux à vivre de cet art, comme Juan Bautista qui brode dans son atelier de San Angel (Mexico DF) des mondes aussi fantasmagoriques que minutieux, Mayra, la Mexicaine délicate qui scrute les cieux de la mégalopole, Dio, le Brésilien, qui transporte ses rythmes et ses couleurs sud-américaines, ou Nerio le vénézuélien baroque.

Réunis grâce à leur amie Elbia Polanca qui promène sa presse depuis vingt ans de part le monde, ils nous offrent aujourd’hui un regard moderne et esthétique sur l’art de la gravure contemporaine dans les Amériques. Des TRACES à suivre dans le sentier de nos vies…

Juan del Punto y Coma, écrivain

Curatrice ELBIA POLANCA, www.elbia.org 

 « TRACES, gravures et lithographies contemporaines des Amériques »

Galerie Odis’7, www.galerie-odis7.odexpo.com

Le Marin, Martinique

VERNISSAGE PUBLIC : 2 AVRIL 19H00  Exposition ouverte au public du 4 avril au 15 mai 2014 

Les artistes participants



Dio Viana, Brésil

Diô Viana est né à Santarém – Pará (Brésil). Il a étudié la peinture, le dessin et la gravure au Musée d’Art Moderne (MAM) de Rio de Janeiro. Il a travaillé comme assistant de l’atelier de gravure du SESC de Tijuca à Rio de Janeiro et il a fréquenté les ateliers de gravure et peinture de l’Ecole d’Arts visuels du Parque Lage.
Titulaire du Diplôme des Métiers d’art de la gravure de l’Ecole supérieure Estienne de Paris,  il a été professeur de gravure dans l’atelier de gravure du Musée d’Art Moderne de Rio de Janeiro de 1993 à 1997. Il a travaillé comme imprimeur pour Fayga Ostrower, Marília Rodrigues, la société des amis des musées Castro Maia, entre autres et il a été commissaire d’expositions pour l’Alliance Française de Brasilia et pour le  Centre Culturel Brésil Mexico de la ville de Mexico, dont par exemple “ la gravure brésilienne contemporaine”, au Musée d’ Art de Ciudad Juarez, à l’institut d’Arts Graphiques de Oaxaca et la  Fondation Sebastien de la ville de Mexico.
Il a reçu un prix de gravure à Art Pará, le premier prix du  9ème salon du dessin brésilien et le grand prix du salon Réalités Nouvelles, en France. Il a réalisé une exposition individuelle au BACI, Etats-Unis, au Musée des Beaux Arts de Rio de Janeiro MNBA, à la Casa França-Brasil de Rio de Janeiro, à l’Espace Sergio Porto de Rio de Janeiro, MAB-, au Musée d’ Art de Brasília, à la Galerie Gravura Brasileira-SP entre autres. Actuellement il vit et travaille à Bogota en Colombie.
www.dioviana.com

Mayra de los Santos
Mayra a découvert la gravure à San Miguel de Allende au Mexique, mais c’est surtout depuis son installation à Mexico qu’elle partage sa passion pour cet art dans plusieurs ateliers de la capitale mexicaine. Les pièces qu’elle propose témoignent de son obsession pour les matériaux organiques, les fibres végétales et les patrons graphiques de la nature. Elle présente à l’occasion de cette exposition une originale gravure sur toile. 

Juan Bautista
Juan Bautista est l’un des très rares artistes à vivre exclusivement de son art de graveur au Mexique où il est considéré, avec Le maestro Toledo de Oaxaca, comme l’un des maîtres incontestés de la gravure. Comme tous les grands artistes, il ne parle jamais de lui et ne fournit qu’un Ridiculum Vitae pour parler d’une carrière déjà importante.

 Nerio Quintero
Nerio est né en 1954 à Maracaibo au Venezuela ou il peint, grave et enseigne la gravure depuis plus de 20 ans. Il a réalisé de nombreuses expositions au Venezuela et dans le monde (USA, France, Espagne). C’est la première fois qu’il présente certaines de ses œuvres en Martinique.
www.facebook.com/nerio.quintero.39 

Elbia Polanca
Née à MARACAIBO, VENEZUELA, Elbia possède un master 1 en anthropologie de l’Ecole des Hautes Etude en Sciences Sociales, EHESS Paris, et une Licenciatura en arts plastiques de l’université Cecilio Acosta, Maracaibo; elle suit actuellement un Master en Arts de la Caraïbe. Mais c’est aussi et surtout une artiste itinérante qui a promené sa presse, ses fours et ses pinceaux au Pérou, au Mexique, au Canada, en France et maintenant en Martinique où elle s’est installée.

Principales expositions
2014 Hommage à Bruly Bouabré, T&T Galerie, Guadeloupe
2013. C’ramik, galerie Odis’7, Le Marin, Martinique
2012. Latino American Painters, J.D. Carrier Art Gallery Center, Toronto, Canada
2012. Diaspora and return, Glendon College Art Gallery, Toronto, Canada
2011. A contraluz Galeria Taller 2, Polanco, Mexico DF, Mexique
2009. El último tango en la Roma. Galería Aguafuerte, México DF, Mexique 
2008. El taller, Galería El Taller, México DF, Mexique
2004. Exposition virtuelle en ligne Hypergallery. Palais de Tokyo, Paris 
2003. Cuatro Miradas. Country Club de Lima, Pérou. 
1998. Erotismo. Galería Espace Futur Simple, Alliance française de Maracaibo, Venezuela. 
www.elbia.org
Diaporama